aeon

"Concretization" Price - Orange Young Designer Award

collaboration : Charles Haumont

We can easily imagine to bequeath and transmit material assets, but what happen to our digital data in this particular scheme ? With the multiplication of our lives shared online, we produce every day many important personal informations which only ourself can access to. These data may be lost forever if we do not ensure the transmission of our lifetime. Our approach is to question the use of the Cloud as a device to endure our legacy to our descendants. The project would allow the user to create and organise his memories throughout his whole lifetime, using digital archive services (such as photos, videos, music, important documents ...) This Cloud, Aeon, is materialised by a connected object, a kind of "branch of life". This branch would be the link between the user and Aeon. This device only operates inside a domestic space, it allows us to sort our data through the interface, and keep it safe. It is an extension of our virtual life. When someone pass away, two authorised witnesses would symbolically break the object to deliver its content. Through this simple gesture, the data are sent to the different heirs. Aeon is designed for us to keep your digital data in a perennial way ; and to accept the idea of a new kind of network, the one of the « digital inheritance ».

_

On conçoit aisément de léguer et de transmettre nos biens physiques, mais qu'advient-il de nos données numérique? Avec la multiplication de nos vies en ligne, nous produisons chaque jour de nombreuses informations personnelles souvent importantes auxquelles nous seuls avons accès. Ces données risquent d’être perdues à jamais si nous n’en assurons pas la transmission de notre vivant. Notre démarche est d’interroger l’usage du Cloud comme dispositif de lègue. Il s’agit de créer un service d’archivage numérique où l’utilisateur viendrait organisé ses souvenirs le long de son existence (photos, vidéos, musiques, documents importants…) Ce Cloud, Aeon, est matérialisé par un objet connecté, une « branche de vie ». Cette branche est un intermédiaire entre l’utilisateur et Aeon. Agissant uniquement dans l’espace domestique, il permet de trier, via une interface, ses données en toute sécurité. Il est le prolongement de votre vie virtuel. A la disparition, deux témoins autorisés brisent symboliquement l’objet afin de délivrer le contenu. Par ce geste simple, les données sont envoyées aux différents héritiers. Aeon envisage de rendre nos données numériques pérennes et permet d’admettre l’idée d’un nouveau genre de réseau : celui d’héritage numérique.